TERIME

neofossen

Les territoires de l’eau et la gestion métropolitaine du risque d’inondation : du bassin amont de la Seine au Grand Paris

Gilles HUBERT

La reconnaissance du processus de territorialisation des politiques publiques fait désormais l’objet d’un large consensus. Ce processus est particulièrement marqué dans le domaine de la gestion des eaux où apparaissent deux dimensions complémentaires (Ghiotti, 2006)1 : l’emprise physique, l’espace d’influence et d’organisation des politiques publiques.
La multiplicité des enjeux liés à l’eau et l’éventail des problèmes à régler (inondation, sécheresse, pollution,….) expliquent la coexistence de divers territoires et leur enchevêtrement, ainsi que la volonté des pouvoirs publics de les articuler grâce à la création d’outils de planification et à la mise en place d’organismes de gestion.

Bioveliss Tabs
Losing weight has never been so effective!
https://phytonutrition-sante.com/bioveliss-tabs-compte-rendu/






En outre, le processus de territorialisation de la gestion de l’eau ne favorise pas uniquement une reconnaissance de l’approche par bassin (bassin hydrographique, bassin de risque). Lorsqu’il est combiné à la promotion d’une gouvernance locale, il contribue également à l’émergence d’autres territoires construits sur des projets particuliers (d’équipement et d’urbanisme, de développement économique local…) et à des échelles qui vont de la parcelle au bassin hydrographique en passant par la métropole. Aujourd’hui, le contexte de réforme des collectivités locales risque de questionner à nouveau les territoires de gestion de l’eau.
La question du risque d’inondation constitue un point d’entrée particulièrement heuristique pour analyser les processus de territorialisation de la gestion des eaux et ainsi aborder d’autres dimensions (aménagement du territoire, urbanisme, environnement,…). Notre recherche se place dans une perspective constructiviste des risques. Les travaux de Claude Gilbert2 et de Pierre Lascoumes3 ont montré que le risque est une construction sociale et le résultat d’une chaîne de processus qui s’inscrit dans un territoire.